Ados du township de Kensingtown.

18/10/2014 - Pays : Afrique du Sud - Imprimer ce message

Voilà, cela fait maintenant 1 mois que tous les samedis, nous allons dans le petit township de Kensingtown. Nous avons rencontré dans l'église un jeune couple (Deo et Jenn) qui a à coeur de s'investir auprès des jeunes ados de ce Township. Tous les samedis, nous allons ensemble à leur rencontre et nous leur proposons d'aller jouer au foot. Nous les emmenons en voiture un peu plus loin sur des terrains pro synthétiques, que le gérant nous laisse gratuitement. Sympa !

L'idée bien-sûr n'est pas juste de "jouer au foot". Les objectifs sont variés.

Premièrement, sortir les enfants à l'extérieur du township pour qu'ils découvrent un autre environnement.

Deuxièmement, leur consacrer du temps et leur montrer qu'ils ont de l'importance. Les jeunes de ce township ont une mauvaise réputation dans le quartier (vole, drogue, zonards...). L'idée est de créer un pont entre les différents niveaux sociaux. Cela permet aussi de montrer aux enfants un autre exemple. Il n'y a pas que la drogue, le sexe, la pauvreté, les maladies... Il y a aussi une autre manière de vivre et cela dépend d'eux. Ils ne sont pas obligés de suivre ou de croire ce qu'on leur dit qu'ils sont ou ne sont pas. Beaucoup d'enfants pensent qu'ils n'ont pas le choix. Nous désirons leur montrer qu'ils peuvent décider qui ils veulent devenir. Bien sûr, cela se fait au fur et à mesure, aux travers des échanges et des conversations.

Troisièmement, l'intérêt de jouer ensemble est de leur inculquer les vrais règles de ce sport et la discipline qu'il implique. Ils apprennent à jouer en équipe, à être plus tolérant et a maîtriser leur frustrations (faute, but manqué, perte du match...). Parfois c'est un peu tendu mais Deo se fait bien respecter.

Deo est originaire de l'Ouganda. Il est noir et cela facilite notre intégration dans le township. Il est un peu comme un grand frère pour les jeunes. Pour les ados, c'est également un bon témoignage de voir des blancs et des noirs sympathiser, se fréquenter et faire des activités ensemble.

Après le foot, nous proposons un pique-nique aux jeunes, une manière aussi de contribuer à leur alimentation. 

Ces jeunes ont tous des histoires poignantes. La mort et la pauvreté sont très présentes autour d'eux. Beaucoup de tragédies. La semaine dernière un jeune avait une mauvaise attitude sur le terrain. En parlant avec lui, Deo en a compris la raison. Le matin même, son père avait tué son frère au fusil... (Sérieux ?!) Ici, c'est connu et accepté, si vous êtes une fille, vous aurez votre premier bébé à 16 ans et si vous êtes un garçon, vous serez drogués au même âge...  Vivons-nous dans le même univers ? Une autre réalité qu'on peut ne pas voir si on préfère la laisser cacher... Impressionnant de voir qu'une simple route sépare le township des belles maisons entourées de jardin et de fils barbelés.  

On nous a expliqué la difficulté ici de sortir les jeunes de cette pauvreté chronique. La présence de nombreux gangs est très néfaste. Voici comment ils fonctionnent : le gang propose gratuitement sa protection à un enfant. Bien sûr, ce dernier accepte. Une fois celui ci plus grand et en âge de, le gang lui demande des comptes : "Cela fait 5 ans qu'on te protège pour rien, maintenant, tu vas faire ceci ou cela pour nous." C'est souvent ainsi que les enfants se mettent à voler, dealer, se détacher de l'école etc. En rentrant dans les "baraques" des enfants, on peut voir graver sur les murs ou les meubles, le numéro du gang auquel ils appartiennent. En ayant connaissance de ce contexte, on comprend combien cela peut être difficile (et même dangereux), d'aider un enfant à sortir de ce milieu. 

Nous avons rencontrer les "mères" du township. Deux femmes adorables qui prie avec d'autres femmes du township  pour que Dieu aide les enfants et envoie des gens pour les aider. Vous entrez dans des demeurent pauvres et modestes, mais vous vous y sentez bien. Vous pouvez voir la misère de vos yeux mais c'est aussi ici qu'il y a de la vie, des sourires, de l'hospitalité et de la prière. Emouvant ! :)

Je n'ai pas pris de photo du township. J'attends que les gens me connaissent mieux et qu'un lien de confiance se tisse entre nous. Je ne voulais pas paraître irrespectueuse. J'en prendrai surement plus tard pour vous montrer à quoi ressemble les townships.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par flo
Le 30/10/2014 à 12:05:35
Merci pour votre investissement auprès de ses jeunes ils sont tellement précieux. Flo
Par Benjamin et Jecolia RIONDET
Le 30/10/2014 à 17:49:18
C\'est tellement plaisant d\'offrir du temps à ces jeunes qui n\'ont pas pour habitudes que l\'on se soucie d\'eux. On pense donner mais l\'on reçoit tellement plus... :)


Par sonia
Le 30/10/2014 à 14:27:08
C\'est super...soyez encouragés. Bisous

Par Celine
Le 30/10/2014 à 14:42:39
Respect pour tous ce que vous faites et tous ce que vous nous transmettez aussi grâce à votre voyage.
Par Benjamin et Jecolia RIONDET
Le 30/10/2014 à 17:51:35
Ca te plairait ma belle ;)
Par Celine
Le 31/10/2014 à 09:10:16
Je n\'en doute pas un seul instant :)



Par Audrey
Le 30/10/2014 à 14:54:04
Magnifique témoignage.
Merci de partager tout ça avec nous !
C\'est merveilleux ce que vous faites tous ensemble.
Gros bisous
Par Benjamin et Jecolia RIONDET
Le 30/10/2014 à 17:53:41
Je t\'avoue qu\'au niveau leçon de vie, on apprend énormément. Que cela soit au travers du centre de santé ou les projets externes. énorme bisou à toi Audrey :)


Par amélie
Le 02/11/2014 à 13:44:01
Super projet auquel vous participez ! Que dieu vous bénisse ainsi que ses enfants !

Par martine
Le 04/11/2014 à 11:29:13
très contente d\'avoir de vos nouvelles ,je voie que votre séjour est très enrichissant et que vous découvrez des réalités qui sont très loin de nous , ce que vous faites est formidable et osez, que Dieu vous bénissent tout plein pendant toute cette aventure bisss a vous
Par Benjamin et Jecolia RIONDET
Le 09/11/2014 à 07:02:05
Merci beaucoup Martine ! :)



Laisser un commentaire